Améliorer la traçabilité pour le secteur textile

Catégorie :

Les instituts Icare et Informatique de gestion de la HES-SO Valais ont réalisé le projet CTI FairTrace avec l’entreprise Importexa, qui a développé un système d’information en temps réel permettant de suivre un produit à chaque étape de la production et de la transformation, de la matière première au produit fini.

Les distributeurs ou marques utilisant ce système disposent d’un avantage concurrentiel important en offrant à leurs partenaires, ainsi qu’à leurs clients, des informations fiables et contrôlables, telles que la transparence des informations, la garantie et la sécurité des produits. Le système d’information mis en place peut être étendu au transfert de tous types de données (par exemple, les données sur les substances utilisées dans la fabrication du produit, afin de répondre aux exigences du règlement REACH (Registration, Evaluation, Authorisation and restriction of CHemicals) ou les données relatives à la sécurité douanière AEO (Authorised Economic Operator), etc.) L’impact principal de FairTrace est de mettre sur le marché des produits « propres » dans le respect de l’éthique sociale et environnementale et de communiquer ces informations en temps réel au consommateur final qui souhaite vérifier l’origine d’un produit et les conditions dans lesquelles il a été fabriqué et transporté.

Grâce au projet CTI, un prototype fonctionnel est actuellement utilisé par Importexa S.A. pour suivre la production de ses commandes dans l’une de ses usines textiles indiennes. Afin d’approcher de nouveaux clients, notamment dans d’autres secteurs que le textile, la plateforme nécessite un travail de fond pour la mettre en production et l’industrialiser. L’objectif de ce projet est d’obtenir une application FairTrace commercialisable. Pour ce faire, il s’agit de préparer l’infrastructure de production, de renforcer l’industrialisation du logiciel, de développer un outil « Auto-évaluation et profil d’entreprise » afin de pouvoir acquérir de nouveaux clients, et de préparer l’intégration d’un secteur cosmétique.